Le défi des mobilités territoriales durables !

L’ambition partenariale OrbiMob’ proposée pour l’Auvergne
en 10 objectifs

Se sentir partenaire d’OrbiMob’, c’est partager l’ambition collective de faire de Clermont et de l’Auvergne un pôle de référence dans le domaine de la transformation des mobilités territoriales, à travers 5 dimensions : éducation, recherche, expérimentation, association des citoyens, développement économique.
Concrètement cela veut dire se sentir concerné, et volontaire pour agir sous différentes formes, afin de réussir en quelques années à avoir très significativement amélioré le quotidien des citoyens et des entreprises, de façon économiquement réaliste.
Pour atteindre cet objectif il faut avoir collectivement réussi à :

# 1

faire du monde auvergnat de l’enseignement supérieur et de la recherche un ensemble multidisciplinaire reconnu dans les mobilités durables, avec 5 pôles : sciences/technologie/ingénierie; médecine/sciences de la vie; droit/économie/gestion; sciences comportementales/développement solidaire, urbanisme/architecture, avec des capacités de recherche augmentées. Faire d’UCA le leader d’une Université européenne sur ces sujets et un centre de rayonnement dans les domaines de la formation continue des professionnels et des citoyens, ainsi qu’un moteur de la coopération expérimentale avec le monde socio-économique (en cohérence avec Cap 20-25). Créer le centre médical international de la mobilité. Utiliser toute cette expertise pour irriguer l’ensemble du monde scolaire territorial.

# 2

faire de la Métropole Clermont Auvergne, en étroite collaboration avec ses habitants, un laboratoire remarqué de mobilités urbaines (personnes et fret) aussi intelligentes, sûres, actives, propres, efficaces, fluides, apaisées que possible. Ceci doit être fait avec un véritable souci des exigences sanitaires et d’accessibilité pour tous, avec des budgets frugaux et avec la volonté d’entraîner l’ensemble du territoire urbain auvergnat dans cette orientation, en tenant naturellement compte des spécificités locales nécessaires.

# 3

doter l’Auvergne d’une des plus solides stratégies exploratoires d’optimisation de l’utilisation des sols et de la biomasse pour a/ le stockage du CO2 et b/ l’obtention de biogaz voire d’autres biocarburants à des fins notamment de mobilités (fret et personnes). Veiller à ce que cette stratégie se mette en place dans le respect le plus grand de la qualité des paysages et en traitant toutes les causes de nuisances possibles.

# 4

faciliter rapidement l’accès, dans de bonnes conditions économiques, des populations (rurales et urbaines) et des entreprises à des transports routiers individuels et collectifs avec une composante électrique notable. Mobiliser les constructeurs et énergéticiens, nationaux et internationaux, sur cet objectif d’une électrification accélérée par rapport aux dynamiques connues (2R, 3 roues, 4 roues, bus, etc), sans dogmatisme sur les formes d’électrification (caténaires, induction, batteries, piles à combustibles ….) mais avec le souci d’une démarche frugale en investissements. Ici encore avec le plus grand souci de préserver l’esthétique des villes et des paysages.

# 5

innover dans les domaines ferroviaires, aériens, voire fluviaux de courte distance (logistique de proximité). Favoriser la concurrence d’exploitation des lignes existantes ou à venir, l’expérimentation, et le développement de start-ups dans ces domaines

# 6

favoriser la multimodalité et les solutions MAAS (Mobility As A Service) – mobilités servicielles- en misant sur des outils numériques conviviaux et relevant d’infrastructures frugales, sécurisées, tant en zones rurales qu’urbaines. Écouter les citoyens sur leurs besoins réels. Insister sur la dimension «sécurité» des solutions proposées

# 7

bâtir un événement annuel OrbiMob’ d’envergure, associant dynamique locale et expertise internationale, ainsi qu’une démarche de mobilisation active des acteurs tout au long de l’année (à travers l’adaptation d’événements existants et en proposant certaines initiatives novatrices sur l’ensemble du territoire).

# 8

mettre en place un projet emblématique, multi-mode & multi-énergie, sur le territoire, qui puisse être une vitrine internationale.

# 9

bâtir une offre de liaisons optimisées et diversifiées de Clermont vers Lyon, ainsi que vers d’autres villes à l’intérieur d’un cercle de rayon d’environ 150 km.

# 10

développer l’activité économique régionale dans le secteur des mobilités et aider à consolider une stratégie/action conjointe de recherche de fonds (régionaux, nationaux européens, mondiaux) pour soutenir les ambitions précédemment citées et faciliter l’accueil d’acteurs nouveaux.

OrbiMob’ vise ainsi à créer – sur un territoire significatif, l’Auvergne – une mobilisation positive de toute la société civile sur une finalité claire : disposer très vite de mobilités plus efficaces, plus accessibles, plus souples, plus saines, plus plaisantes, et d’en tirer un modèle économiquement et socialement exportable.